Microsoft toujours soupçonné d’abus de position dominante

Le feuilleton Microsoft vs Commission Européenne n’en fini plus. La Commission Européenne a décidé d’approfondir son enquête pour abus de position dominante en réponse à la sollicitation d’Opera.

La stratégie de Microsoft a évolué avec le temps. Plutôt que de présenter une opposition frontale, Microsoft déclare maintenant sa bonne volonté en public mais freine des quatre fers en coulisse, partant du principe que le temps joue en sa faveur.

Une stratégie qui me rappelle l’arrogance de France Télécom face à l’ouverture à la concurrence du marché des télécoms. A ceci près que le marché des logiciels ne possède pas d’autorité de régulation capable de veiller au quotidien au respect des règles de la libre concurrence et d’interopérabilité.

Je trouve que l’intéropérabilité devrait se faire dans les deux sens. En effet, pourquoi ne pas imaginer un portage des logiciels Microsoft sur Linux. Cela provoquerait certainement un tollé dans le communauté des developpeur, mais une telle mesure contribuerait sans aucun doute à promouvoir l’OS libre.

Publicités

0 Responses to “Microsoft toujours soupçonné d’abus de position dominante”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :